Fuite de gaz: comment les détecter?




Fuite de gaz

38 % des ménages français sont chauffés au gaz. Cette énergie fossile peut causer des accidents domestiques si les installations y afférents présentent une défaillance. Il convient donc de se prémunir de manière efficace contre la fuite de gaz.

Source : INPES Santé >>

Comparez les installateurs de votre région

Les fuites de gaz chiffrées

Nombreux sont les foyers qui se fient encore à l’utilisation du gaz comme source d’énergie malgré les risques qu’il représente. En effet, environ 9 millions de ménages français utilisent le gaz naturel au quotidien pour alimenter leur chaudière et produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Parmi ces 9 millions de français, il faut considérer 38 % des français qui se chauffent au gaz. Ainsi avec les différentes utilisations du quotidien, cette source d’énergie représente des risques bien établis et avec des conséquences diverses: brulures, asphyxie, explosion, incendie, etc.

Demandez un avis d’expert

fuite de gaz

Gaz enflammé

En France, on enregistre environ 6 000 personnes victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone due à une fuite de gaz. 300 d’entre eux meurent après l’accident. En agissant comme un gaz asphyxiant très toxique, le monoxyde de carbone reste la première cause de mort toxique accidentelle en milieu domestique.

Effectivement, dans 30% des cas d’incendies, ces derniers se déclarent la nuit et 70% sont mortels dans ce cas, car les personnes n’ont pas le temps de réagir. La fuite est indétectable, le monoxyde de carbone (CO) étant invisible et inodore. Si l’air contient 10 % de CO, les victimes meurent immédiatement après la fuite, avec un taux de 1 % de monoxyde de carbone dans l’air, l’asphyxie durera 15 minutes avant la mort. Si la fuite à lieu pendant le sommeil, 80% des victimes ne se réveillent même pas.

>>> Obtenez vos devis par des professionnels de chez vous.

Les gaz dangereux pour votre maison

D’après les statistiques de consommation de gaz en France, près de 9 millions de foyers français sont exposés aux fuites de gaz. Ils utilisent deux types de gaz différents: le naturel et le gaz pétrole liquéfié (GPL). Ces deux types de gaz sont présents dans de nombreuses utilisations du quotidien comme pour faire la cuisine, chauffer votre maison, ou encore pour fournir de l’éclairage.

Le gaz naturel est issu de gisements naturels, et contient une très grande proportion de méthane dans sa composition. Le gaz pétrole liquéfié est plus connu sous la forme du butane ou du propane qui sont des mélanges d’hydrocarbures destinés à des usages spécifiques.

De fait, l’utilisation du gaz pour les appareils chauffants qui équipent votre maison représente un risque perpétuel suivant l’état de vos installations. En effet, dans 98 % des cas de fuite ou d’explosions, il s’avère que les installations n’étaient plus en état, ou mal entretenues ; ou que l’accident résultait d’une imprudence. Entretenir son installation et le réseau de gaz interne à votre domicile est une nécessité vitale.

>>> Trouvez un installateur près de chez vous.

Le gaz domestique : à l’origine de nombreux risques

fuite de gaz

Intervention sur un incendie

Le monoxyde de carbone résulte de la mauvaise combustion du gaz naturel. C’est un gaz incolore et inodore résultant d’une fuite de gaz et à l’origine de la première cause de décès par intoxication en France. Avec une densité proche de celle de l’air, il se propage très vite dans l’environnement. Une intoxication peut être provoquée par l’absence de ventilation ou d’évacuation dans la pièce accueillant vos installations chauffantes. Notez qu’il est également important pour la qualité de votre air ambiant, de faire l’acquisition d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC).

>>> Demandez une expertise gratuite de vos devis par nos spécialistes.

La fuite de gaz est à l’origine des explosions lorsque le mélange air/gaz contenu dans la pièce en question est enflammé alors que celle-ci ne possède aucune arrivée d’air extérieur. Par conséquent, l’incendie est le résultat d’une fuite mélangée à de l’oxygène et enflammée par une source de chaleur. Le mélange air/gaz évolue en risque d’incendie dès que la concentration en gaz du mélange atteint la limite inférieure d’explosivité du gaz (LIE).

En outre, certains cambrioleurs se servent de gaz soporifique pour endormir les occupants d’une résidence avant d’y pénétrer, garantissant un cambriolage sans risque d’être pris sur le fait.

Comment détecter une fuite de gaz ?

fuite de gaz

Détecteur de gaz

Pour éviter l’accident, il convient de faire appel à un professionnel pour faire la vérification et l’entretien des installations. Le nettoyage régulier des brûleurs de la cuisine à gaz est également conseillé pour prévenir tout risque de fuite. À noter par ailleurs que l’installation d’une alarme gaz est un plus. En effet, elles peuvent prévenir la fuite de gaz naturel, de propane, de butane, etc. Certains modèles d’appareils arrivent à déceler la présence de gaz soporifique.

Pour détecter l’exposition, vous pouvez penser à une alarme gaz dont la particularité réside dans le choix du détecteur. Bien souvent, le détecteur ne peut déceler qu’un seul gaz à la fois. Toutefois, il existe des détecteurs de gaz plus complexes que d’autres, qui vous permettront de déceler n’importe quel type de brèche. Son rôle est de vous indiquer lorsque le volume de gaz échappé atteint un niveau critique, la LIE.

>>> Recevez vos 3 devis gratuits par des professionnels.

 

Pour aller plus loin: